Repérer, accompagner et fidéliser les futurs médecins

Santé
Médecins

Repérer, accompagner et fidéliser les futurs médecins


Le Département a ajouté une nouvelle bourse à ses aides financières créées (1) pour attirer des professionnels de santé dans l’Yonne. Elle s’adresse aux étudiants Icaunais ou aux Icaunais en reconversion professionnelle, ainsi que nous l’explique Gilles Pirman, vice-président en charge de la Santé. Charlotte Roguier, infirmière ayant repris ses études pour devenir médecin généraliste, en est la première bénéficiaire, en contrepartie d’une installation de dix ans sur le territoire.

Pourquoi avoir ajouté cette « bourse d’études aux jeunes Icaunais ou aux Icaunais en reconversion professionnelle » aux dispositifs existants ?

Gilles Pirman. Cette bourse de longue durée est un élément de plus dans l’arsenal de la collectivité, pour aider les Icaunais à engager des études de santé et en même temps les fidéliser à leur propre territoire. C’est cette logique-là qui prévalait déjà dans les aides aux fins d’études qui existaient depuis 2016 et qui ont été renforcées en 2021. Il s’agit d’un outil supplémentaire, plus puissant parce qu’il s’inscrit dans la longue durée et qu’il exige une contrepartie de dix ans d’exercice médical sur le territoire. Nous voulions accompagner les étudiants leur plus tôt possible dans le cursus universitaire pour permettre une fidélisation au territoire la plus durable possible.

Les étudiants qui ont intégré la première année de médecine à Auxerre (Parcours d’accès spécifique santé ouvert à la rentrée 2023) sont donc des candidats tout trouvés à cette bourse ?

G.P. Grâce au Parcours d’accès spécifique santé (PASS) que nous avons contribué à ouvrir dans l’Yonne à Auxerre, nous allons en effet identifier les étudiants en première année de médecine et notamment les étudiants icaunais, ce qui nous permettra de proposer la bourse  à ceux qui passeront en deuxième année. L’idée est de pouvoir leur offrir un package complet.

Trois verbes résument la stratégie qui guide à la fois nos aides aux fins d’études et ce dispositif singulier d’une contractualisation longue : repérer, accompagner et fidéliser. Repérer parce que jusqu’ici, nous ne savions pas où étaient les lycéens icaunais qui suivaient des études de santé ; accompagner car deux agents financés par le Département seront à leur côté sur la durée de l’année universitaire ; et fidéliser parce que nous leur proposerons des lieux de stage, des moments de découverte, des possibilités d’internat et des moments de vie privilégiés.

Une première bourse a été attribuée le 22 juin à Charlotte Roguier. En quoi son profil est-il intéressant ?

G.P. Il s’agit d’une Icaunaise, qui se lance dans des études de médecine alors qu’elle était infirmière, et le Département va lui permettre de le faire en toute sérénité jusqu’à l’obtention de sa thèse.

Charlotte Roguier, vous étiez infirmière et vous avez repris vos études pour devenir médecin généraliste. Pour quelles raisons et à quel stade de vos études en êtes-vous aujourd’hui ?

Charlotte Roguier. Dès la deuxième année de mes études d’infirmière, je me suis dit que je voulais aller en médecine, mais j’ai quand même obtenu mon diplôme. J’ai travaillé en intérim et à la rentrée de septembre j’ai intégré la fac de médecine, en recommençant à zéro. Je suis maintenant en 5e année (externe) en alternance de cours en distanciel et de stages à l’hôpital d’Auxerre.

Pourquoi avoir sollicité la bourse du Département ? En quoi est-elle importante pour votre cursus (2) ?

C.R. Je suis originaire d’Auxerre et j’habite Auxerre. Je suis maman depuis l’année dernière et cette bourse est un support financier important car l’inscription à la fac est payante et les livres représentent un gros coût ; pour la vie de tous les jours aussi. La compensation d’une dizaine d’années d’exercice dans le département ne me pose aucun problème parce que j’ai mes attaches familiales ici.

Que pourriez-vous dire aux étudiants en médecine qui ne pensent pas nécessairement à s’installer dans l’Yonne ?

C.R. La difficulté, c’est qu’en 4e ou 5e année de médecine, on ne sait pas forcément ce qu’on veut faire sept ou huit ans plus tard. D’où l’intérêt de cibler des personnes ayant des attaches dans le département et de faciliter les stages pour donner envie de rester. La création de la première année de médecine à Auxerre est une bonne idée parce qu’elle va mettre dans la boucle des gens d’ici qui, potentiellement, peuvent avoir envie de revenir au bout des dix ans.

(1) Bourse de 2e cycle, bourse de 3e cycle, bourse d’engagement, bourse aux infirmiers en pratique avancée, bourse d’installation à destination des infirmiers en pratique avancée, bourse d’installation, bourse destinée au financement du diplôme interuniversitaire de qualification à l’exercice de médecine générale.

(2) Charlotte Roguier ayant déposé son dossier en cours de cursus, sa bourse est proratisée.

Gilles Pirman,
vice-Président en charge de la Santé

Charlotte Roguier,
externe en 5ème année de médecine

La bourse en détail

La bourse d’études aux jeunes Icaunais ou aux Icaunais en reconversion professionnelle est accordée, sous conditions de ressources et sous réserve d’un projet cohérent avec les besoins du département, aux jeunes Icaunais ou aux Icaunais en reconversion professionnelle à partir de la deuxième année de médecine ou d’études en odontologie. L’aide est de 43 200 euros maximum pour l’ensemble du cursus universitaire. Les candidats ont la possibilité de réaliser un dépôt de dossier en cours de cursus. Néanmoins, les années antérieures des études ne sont pas comptabilisées dans le calcul de la bourse. Les candidats s’engagent
à s’installer dans l’Yonne pour une durée minimale de 10 ans et à temps plein (35h par semaine sur 10 mois).

Tél. : 03 86 72 85 34
mission.sante@yonne.fr


Une rentrée pour parler de l’Yonne

Le Département multiplie les rencontres avec les étudiants et les professionnels de santé afin de leur présenter les dispositifs proposés dans l’Yonne et l’attractivité du territoire.

Les 11 et 12 octobre, Auxerre accueillera les Journées nationales des Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS)

La Fédération des Communautés professionnelles territoriales de santé (FCPTS) organise annuellement un congrès réunissant ses adhérents, membres de CPTS de métropole et d’outremer. Une CPTS, issue de la loi de modernisation du système de santé de 2016, est une forme d’organisation interprofessionnelle des acteurs de santé de premier et de second recours ainsi que des acteurs du médico-social. Le département compte deux CPTS en fonctionnement et sera couvert sur l’ensemble du territoire d’ici la fin de l’année. Le prochain congrès se déroulera les 11 et 12 octobre dans les locaux d’Auxerrexpo. Inscriptions sur le site fcpts.org

Le 24 octobre à Dijon, Forum de l’association des jeunes médecins généralistes de Bourgogne

Le Département y présentera la pluralité des modes d’exercice possibles sur le territoire et des différentes actions menées.

Le 8 novembre à Dijon, Journée des métiers médicaux

Rencontre avec les étudiants de 2e cycle des études médicales organisée par la Faculté des sciences de santé.

ARTICLES CONNEXES
Conférence des Financeurs – Prévention de la Perte d’Autonomie de l’Yonne : Appel à Manifestation d’Intérêt
Conférence des Financeurs – Prévention de la Perte d’Autonomie de l’Yonne : Appel à Manifestation d’Intérêt

La Conférence des Financeurs lance un Appel à Manifestation d’Intérêt Axe 1 du 23 février 2024 au 31 mars 2024.

1600 850 Yonne le département
Atelier d’écriture ludique et créative : Les Haikus
Atelier d’écriture ludique et créative : Les Haikus

Le 28 février 2024, plongez dans l’univers envoûtant du haïku japonais à la Bibliothèque Jacques-Lacarrière.

1414 2000 Yonne le département
Loto de l’Am’Icaunaise
Loto de l’Am’Icaunaise

L’Am’icaunaise vous invite à son grand loto qui promet d’être une journée pleine d’adrénaline et de récompenses !

1414 2000 Yonne le département

AIDES ET SERVICES

LES PLUS DEMANDÉS

TROUVER UNE ASSISTANTE
MATERNELLE

PRÈS DE CHEZ SOI

Cette page a pour objectif d’aider les parents à trouver une assistante maternelle agréée disponible dans le département de l’Yonne.

1600 1150 Yonne le département