Déploiement de la fibre : le Département a tenu son engagement

Territoire
Déploiement de la fibre


Déploiement de la fibre : le Département a tenu son engagement


Alors que les dernières prises de fibre sont en cours d’installation sur le domaine public, le Département est déjà tourné vers « l’après ». Vers la vie du réseau avec l’accompagnement à la transformation digitale et la poursuite de l’équipement du territoire icaunais au rythme des nouvelles installations (lotissements, particuliers, entreprises, etc.). Vers les nouveaux usages permis par ce réseau très haut débit aux perspectives illimitées. L’Yonne est totalement entré dans l’ère numérique, et le Département est prêt à construire l’avenir.

 Le Département revendique la gouvernance du numérique

Promesse tenue ! Alors que le déploiement de la fibre s’achève sur le territoire icaunais, le Département est déjà engagé dans la phase 2 : la vie du réseau et la réflexion sur les usages du numérique.

Trois ans après en avoir pris l’engagement, le Département achève le déploiement de la fibre optique dans l’Yonne. Comment a été rendue possible une telle accélération de l’aménagement numérique du territoire ? 

Pascal Henriat. En 2020, Patrick Gendraud, président du Département, et l’assemblée départementale, ont décidé d’anticiper le déploiement de la fibre qui normalement devait s’achever en 2030 dans tout le département. Le choix d’une délégation de service public (DSP) a alors été fait afin que cet aménagement ne coûte rien au contribuable. La DSP a été signée avec l’opérateur d’infrastructures Altitude Infra, qui a financé et construit le réseau « Yconik » dont il assurera l’exploitation et la commercialisation durant 31 ans. Et le calendrier est respecté ! Au 31 décembre, pas moins de 95% du territoire icaunais sera aménagé, les 5% restants étant dus à des problèmes d’adresses (mauvaises adresses ou maisons sans adresse), des lotissements en cours de création, des entreprises en cours d’installation, des retards de convention avec des bailleurs sociaux, des propriétaires qui refusent les boîtiers sur les façades de leur immeuble…

Quels sont les réseaux structurant l’Yonne ?

P.H. Le département compte trois réseaux construits par trois opérateurs d’infrastructures : Orange pour la zone « AMII » (Agglomération de l’Auxerrois et ville de Sens), Bourgogne Franche-Comté (BFC) Numérique sur des fonds publics et Yconik / Altitude Infra sur des fonds propres. Le Département s’est chargé de l’installation de l’infrastructure sur le domaine public jusqu’au domicile des personnes(1), et tout ce qui concerne le raccordement dans le domaine privé est de la compétence des fournisseurs d’accès(2).

Commence maintenant l’étape 2, à savoir « la vie du réseau ». En quoi cela consiste-t-il ?

P.H. Même si la fibre est posée, le Département continue à investir car le réseau ne cesse de se développer : création de zones industrielles ou artisanales, construction de lotissements… Or, l’installation d’une seule prise coûte 2 000 euros. Sans oublier l’échéance programmée par Orange de l’arrêt du cuivre, qui permet à tous les foyers icaunais et nationaux d’avoir le téléphone sans l’Internet. À partir de 2025, des communes de l’Yonne commenceront déjà à voir le cuivre retiré, selon un plan en trois lots établi par l’opérateur historique et l’État. D’où l’intérêt d’avoir accéléré le déploiement de la fibre, qui permet un autre accès au téléphone.

Le déploiement de la fibre va également permettre ou faciliter de nouveaux usages. Lesquels ?

P.H. Le télétravail déjà, qui est maintenant un droit pour beaucoup. Le but est de rendre le département plus attractif encore pour les entreprises et les nouveaux résidents. On peut aussi citer l’éducation des enfants (cours dématérialisés), le bus France Services, la télémédecine, l’intelligence artificielle, l’installation possible d’un wifi libre dans tout le département, la création en réflexion d’un groupement fermé d’utilisateurs (Service départemental d’incendie et de secours, hôpitaux, collèges, unités routières et autres partenaires…). Cela passe également par la formation de publics non-initiés au numérique (lutte contre l’illectronisme)(3) et la sensibilisation des élus à la cybersécurité(4).

(1) Hormis la zone AMII.

(2) Pas moins de 105, dont un local associatif, Scani à Joigny.

(3) Conseillers numériques, lire l’article paru dans le magazine Yonne notre département n°194 de février 2023

(4) Journée dédiée le 16 juin dernier à Monéteau, subvention à l’Agence régionale du numérique et de l’intelligence artificielle (ARNia) pour accompagner les communes de moins de 500 habitants…

ARTICLES CONNEXES
Conférence des Financeurs – Prévention de la Perte d’Autonomie de l’Yonne : Appel à Manifestation d’Intérêt
Conférence des Financeurs – Prévention de la Perte d’Autonomie de l’Yonne : Appel à Manifestation d’Intérêt

La Conférence des Financeurs lance un Appel à Manifestation d’Intérêt Axe 1 du 23 février 2024 au 31 mars 2024.

1600 850 Yonne le département
Salon de l’Étudiant et de l’Apprentissage : découvrir les métiers du public et du social
Salon de l’Étudiant et de l’Apprentissage : découvrir les métiers du public et du social

Le Département de l’Yonne était présent sur le Salon de l’Étudiant et de l’Apprentissage pour présenter les métiers de la collectivité et du social.

2560 1920 Yonne le département
Le Département de l’Yonne a adopté son budget primitif 2024
Le Département de l’Yonne a adopté son budget primitif 2024

Un mois après le débat d’Orientations budgétaires (19 janvier), le Département de l’Yonne se réunissait en séance publique, ce vendredi, afin de voter son budget pour l’année 2024.

2560 1920 Yonne le département
1600 800 Yonne le département