Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

La chaîne de traitement de l’eau

La chaîne de traitement de l’eau

Avant d’arriver dans nos verres, l’eau suit un long cheminement afin de répondre à des normes de qualité.

D’où vient l’eau qui sort du robinet ?

L’eau du robinet provient en grande majorité de ressources en eaux souterraines que l'on appelle communément "nappes". Ces eaux peuvent être captées soit directement en profondeur par des puits et des forages, soit à la surface lorsqu’elles remontent de manière naturelle sous forme de sources. Dans de rares cas, l'eau destinée à la consommation humaine peut être prélevée en rivière ou dans des retenues.

Comment est-elle traitée de façon à être potable ?

La potabilité de l’eau est fixée par le code de la santé publique qui instaure des seuils pour chaque paramètre physico-chimique (métaux, pesticides, nitrates, bactériologie, etc.) susceptible d’avoir un impact sur sa qualité. Pour s’assurer de la potabilité d'une eau, les collectivités propriétaires d'un captage doivent parfois mettre en place un certain nombre de filières de traitement.

De manière générale, on retrouve principalement des filtrations sur sable dont le rôle est de supprimer la turbidité (trouble de l'eau pouvant générer des problèmes de bactériologie), des filtrations sur charbons actifs qui réduisent les concentrations en pesticides, des chlorations qui assurent une désinfection et des dénitratations. Il est parfois nécessaire de mettre en place des traitements visant à éliminer le fer et le manganèse (dans le cas de forage profond, de nappe captive…). Si la chloration est un traitement indispensable dont la mise en place est généralisée sur tout le territoire icaunais, les filtrations sur charbons actifs ainsi que les dénitratations sont moins répandues du fait de leur coût et ce, malgré une pression forte générée en grande partie par l'activité agricole en place dans le département.

Quels sont les différents intervenants ?

La maîtrise d’ouvrage du captage d’eau potable est assurée par des établissements publics de coopération intercommunale (syndicats d'eau, communautés de communes, etc.). L'Agence régionale de santé (ARS) s’assure que les collectivités distribuent une eau conforme aux normes en vigueur. L'Agence de l'eau Seine Normandie est l'une des six agences françaises chargées de la lutte contre la pollution et de la protection des milieux aquatiques. Elle exerce ses missions sur le bassin versant de la Seine et finance des ouvrages et des actions contribuant à préserver les ressources en eau et à lutter contre les pollutions. La Direction départementale des territoires met en œuvre les politiques d’aménagement et de développement durable des territoires en instruisant les autorisations dans ses domaines de compétence et en aidant les porteurs de projet en amont pour faciliter l'intégration de ces politiques.

Le Conseil départemental est également membre de cette "chaîne de l’eau". Quel rôle joue-t-il ?

Il assure une mission d'appui aux collectivités maîtres d'ouvrage de captage en leur proposant animation et aide technique dans le cadre des études et des procédures réglementaires menées afin d'assurer la préservation et la reconquête de la qualité de l'eau. Cette mission est accompagnée financièrement par l'Agence de l'eau Seine Normandie et l'Agence régionale de santé, et permet la mise en place d'actions sur le terrain.

Que deviennent les eaux usées domestiques ? 

Elles sont "épurées" avant d'être restituées au milieu naturel. Pour cela, elles bénéficient d'un traitement physico-chimique et/ou biologique au sein de stations d'épuration ou de dispositifs d'assainissement non-collectif dont l'objectif est d'abattre les concentrations en polluants (nitrates, phosphore, métaux, hydrocarbures, etc.).

Page mise à jour le vendredi 06 novembre 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site