Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Développement durable

Développement durable : un enjeu de demain dans l’évolution de notre humanité

Développement durable

Le développement durable va au-delà de la seule protection de l’environnement. Il s’agit d’un mode de développement de la société qui vise conjointement l’équité sociale et l’efficacité économique. Le Conseil départemental, à l’échelle de son territoire, met en oeuvre de nombreuses actions participant à l’effort collectif.

Chaque année, le Conseil départemental établit un bilan de sa situation en matière de développement durable. Celui-ci porte à la fois sur les actions conduites au sein de la collectivité (au titre de la gestion de son patrimoine, de son fonctionnement et de ses activités internes) et sur les actions qu’elle mène dans le département (politiques publiques, orientations et programmes). Les élus en sont convaincus : il est nécessaire d’agir chacun à sa place et le Département, dont l’action sur le territoire icaunais est forte, a son rôle à jouer. 

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le développement durable est défini comme un mode de développement qui permet de "répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs". Autrement dit, il s’agit d’un principe de développement des sociétés humaines qui tente de concilier protection de l’environnement, équité sociale et efficacité économique. "Agir en faveur du développement durable c’est avoir un regard transversal sur tout ce que nous faisons", souligne Bernard Ristord, directeur adjoint de l'Innovation locale et du Développement durable. Le rapport 2019-2020 présente une quarantaine d’opérations liées aux missions obligatoires du Conseil départemental (comme dans les collèges avec des actions éducatives sur les économies d’énergie ou sur le patrimoine naturel, et dans la gestion des infrastructures et des bâtiments avec la rationalisation des circuits et la baisse de la consommation d’énergie) et celles liées à des missions non obligatoires comme la protection de la ressource en eau, l’alimentation avec Agrilocal (1), mais aussi le lancement du schéma départemental de la culture (2), la mise en place du Centre de santé solidarités de l’Auxerrois (3) ou du bus des services publics (4).

De par ses compétences, le Département a un impact fort sur deux des cinq finalités de la stratégie nationale du développement durable (voir ci-dessous) : la solidarité et la cohésion sociale, et l’épanouissement de tous les êtres humains. Mais il souhaite aller plus loin et réfléchit à une stratégie en tant que telle.

(1) Lire notre article paru dans le magazine Au Fil de l’Yonne  n° 176 d’avril 2021. (2) Au Fil de l’Yonne n° 175 de mars 2021. (3) Au Fil de l’Yonne n° 174 de février 2021. (4) Au Fil de l’Yonne n° 176 d’avril 2021.

◊ Le développement durable à l’intersection de l’environnement, de l’économie et du social

Le développement durable à l’intersection de l’environnement, de l’économie et du social

La stratégie nationale de développement durable compte cinq finalités : la lutte contre le changement climatique et la protection de l’atmosphère ; la préservation de la biodiversité, la protection des milieux et des ressources ; la cohésion sociale et la solidarité entre territoires et entre générations ; l'épanouissement de tous les êtres humains ; les dynamiques de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

Si le Conseil départemental ne dispose plus de compétence directe en matière de développement économique, il conserve un rôle majeur en matière d’aménagement du territoire, de développement touristique et d’accompagnement des collectivités. Il est par ailleurs un acteur incontournable de l’action sociale : de la protection maternelle et infantile aux personnes âgées, en passant par la protection de l’enfance, la lutte contre l’exclusion ou l’aide aux personnes en situation de handicap. La lutte contre le changement climatique est un enjeu majeur pour l’avenir de la planète, de ses habitants et des territoires. L’action du Département s’inscrit comme contribution à ce combat, dans le cadre de ses compétences : préservation de l’environnement paysager, préservation des milieux naturels, lutte contre l’artificialisation des espaces et les pollutions diffuses qui ont un impact sur la qualité des masses d’eau souterraines et superficielles. Il a engagé une baisse de ses émissions de gaz à effet de serre via la rationalisation de son parc immobilier, la restauration thermique des bâtiments, la réduction et la modernisation de sa flotte de véhicules, l'optimisation des déplacements et le recours aux visioconférences.

CHALLENGE CUBE.S : le collège d’Ancy-le-Franc récompensé !

CHALLENGE CUBE.S le collège d’Ancy-le-Franc récompensé

Onze collèges de l’Yonne sont inscrits en 2020 au challenge Climat, Usage, Bâtiments, Enseignement Scolaire (CUBE.s), malgré le contexte sanitaire (cinq établissements en 2019). Une belle dynamique qu’encourage le Conseil départemental en offrant les frais d’inscription. Ce concours ludique et pédagogique visant à réaliser des économies d’énergie implique les encadrants, les agents de maintenance et les élèves. Le 8 avril, la cérémonie nationale de remise des prix (en visioconférence) a distingué le collège La Chènevière des Arbres à Ancy-le-Franc qui a remporté le prix de la meilleure animation sur l'application dédiée Energic et est arrivé 7e au national dans le classement des économies d'énergie (sur plus de 260 participants) avec 20,14 % cette année (médaille d'or) ! "L’application Energic, qui est aussi un réseau social, permet d’acquérir des connaissances sur le développement durable sous forme de jeux et de challenges, et de faire gagner des points à la communauté, explique Gilles Coffre, le principal du collège. C’est l’accumulation d’efforts minimes qui fait que l’empreinte carbone de chacun d’entre nous s’améliore. Plus de la moitié du collège est connectée !" Le collège Gaston Ramon de Villeneuve-l’Archevêque s’est classé au 20e rang des meilleures économies d'énergie (médaille de bronze). Le Conseil départemental, en lien avec la Direction académique de l’Éducation nationale, invite régulièrement les collèges à participer à cette aventure avec présentation annuelle du dispositif auprès de toutes les équipes de direction des collèges.

◊ Le Département engagé dans les économies d’énergie

Le Conseil départemental multiplie les actions à destination de son parc immobilier, collèges compris.

Le Département engagé dans les économies d’énergie

Les 57 m2 de panneaux solaires thermiques (pour chauffer l’eau) installés sur les toits du collège La Croix de l’Orme à Aillant-sur-Tholon devraient permettre de réaliser 6 630 euros d’économie par an.

Le constat du réchauffement climatique impose des engagements forts des acteurs publics et privés, que ce soit pour des actions ciblées, individuelles ou collectives, ou des plans d’actions à long terme visant des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Conseil départemental, propriétaire d’un parc immobilier de près de 400 000 m² de surface de plancher, est déterminé à faire preuve d’exemplarité dans ce domaine. Parmi ses axes d’intervention, il souhaite agir également sur les comportements et les usages.

Depuis 2019, il incite les collèges à s’inscrire dans la démarche CUBE.s (2) dont l’objectif est d’initier une dynamique au sein des établissements visant à réaliser des économies d’énergie. Le Département a également engagé une rationalisation de son parc immobilier dès 2015. Afin de respecter le cadre réglementaire du "décret tertiaire" imposant 40 % de baisse des consommations d’énergie à échéance 2030 par rapport à 2010 (3), il va mettre en place un Contrat de performance énergétique (CPE) qui engage un partenaire privé (obligation de résultat) à une baisse des consommations énergétiques sur la durée du contrat. Ce CPE intégrera un programme de rénovation énergétique de plusieurs collèges à partir de 2023. Des opérations de rénovation thermique sont d’ores et déjà programmées dans le cadre du Plan de relance avec l’État (collèges de Villeneuve-l’Archevêque et de Villeneuve-sur-Yonne, Champs Plaisants à Sens).

Une étude de faisabilité pour le déploiement d’un contrat "centralisé" de gestion et d’optimisation des chaufferies pour tous les bâtiments du Département, collèges compris, a été lancée, tandis qu’un maximum d’équipements seront raccordés aux réseaux de chauffage urbain présents sur les territoires (collèges Champs Plaisants, Montpezat et Mallarmé à Sens, siège du Département "le 89" à Auxerre…).

D’autres actions sont engagées au sein de certains bâtiments ("le 89", Unités Territoriales de Solidarité...) : remplacement de centrales d’air par des systèmes à double flux, généralisation des dalles leds, installation de mousseurs... Pour mettre en place et superviser toutes ces opérations, un poste d’économe de flux a été créé. Son arrivée est attendue au cours de l’année 2021. "Nous allons répondre à un maximum d’appels à projets et d’appels à manifestation d’intérêt pour essayer de capter toutes les aides possibles", précise Nicolas Lux, adjoint au directeur du Pôle Infrastructures.

(2) Challenge Climat, Usage, Bâtiments, Enseignement Scolaire.
(3) Puis de 50% en 2040 et 60% en 2050.

Page mise à jour le mercredi 28 avril 2021

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site