Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Maraîchage

Les autres vertus de la nature

Chantiers d’insertion activité maraîchage

Trois chantiers d’insertion dans l’Yonne s’appuient sur une activité maraîchage, dont deux en production bio. Quand agriculture rime avec économie sociale et solidaire (ESS).

RENOUER (par ailleurs association intermédiaire) compte deux ateliers chantiers d’insertion sur deux sites : production et vente de légumes biologiques à Cheny, et prestation d’entretien d’espaces verts à Pontigny. Ceux-ci proposent des contrats à durée déterminée d’insertion de 26 à 30 heures par semaine. Le site de Cheny a accueilli 26 salariés en insertion en 2019, parmi lesquels Guillaume Picard embauché en CDD de 4 mois à l’issue d’une période de mise en situation en milieu professionnel.

SI L’AGRICULTURE DESSINE LES PAYSAGES ET REPRÉSENTE UN PAN DE L’ÉCONOMIE ICAUNAISE, ELLE CONSTITUE ÉGALEMENT UN VECTEUR D’INSERTION. Trois des onze chantiers d’insertion permanents de l’Yonne s’appuient sur une activité maraîchage : Les jardins de la croisière à Sens , Les jardins du cœur à Auxerre et RENOUER Environnement à Cheny (1).

Ces "structures d’insertion par l’activité économique" (2) proposent une activité professionnelle, doublée d’un accompagnement, à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés particulières : jeunes de moins de 26 ans sans qualification, bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d’emploi de longue durée, travailleurs reconnus handicapés, seniors…

Le Conseil départemental et son opérateur Coallia orientent vers les chantiers d’insertion des bénéficiaires du Revenu de solidarité active (Rsa) éloignés de l’emploi. Les contrats sont de quatre mois minimum, renouvelables dans la limite de 24 mois. En 2019, dans les trois chantiers d’insertion maraîchage, 70 % des personnes ont accédé à un emploi et une formation.

(1) Les autres chantiers d’insertion : AFR du Créanton à Brienon-sur-Armançon, Amidon 89 à Auxerre, Barre Pénélope à Sens, Émeraude à Saint-Fargeau, Le Chênelet à Toucy, Mobil’éco à Sens, Sitaphy à Auxerre et Vitavie à Brienon-sur-Armançon.
(2) Au même titre que les associations intermédiaires, les entreprises d’insertion et les entreprises de travail temporaire d’insertion.

Robert Bideau

"Les chantiers d’insertion sont subventionnés par le Conseil départemental. Ils aident des personnes éloignées de l’emploi à reprendre des habitudes de travail et à lever les problématiques
sociales qu’elles peuvent rencontrer".

Robert Bideau, vice-président du Conseil départemental, président de commission

Page mise à jour le vendredi 06 mars 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site