Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Restauration collective

L’assiette locale : bâtiment écologique et circuits courts

L’assiette locale : bâtiment écologique et circuits courts

La cuisine centrale de Charny-Orée de Puisaye a permis une montée en gamme des repas fournis et vise un approvisionnement local.

Au cœur de la commune nouvelle Charny-Orée de Puisaye, à quelques pas de la mairie, une élégante construction plate en bois a fait son apparition au début de l’année : la cuisine centrale, un bâtiment à énergie positive. "L’idée germait depuis un certain temps d’approvisionner nos restaurants scolaires avec une alimentation de meilleure qualité que celle fournie par les cuisines industrielles, explique le maire, Michel Courtois. Mais il fallait trouver le financement. C’est à ce moment qu’a été lancé l’appel à projets national Territoires à énergie positive pour la croissance verte. Nous avons déposé notre candidature et nous avons été retenus. L’équipement, d’un coût total de 1,2 million d’euros, a été subventionné à 75 %".

La cuisine centrale fournit aujourd’hui les écoles maternelle et primaire, le collège, l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), l’unité Alzheimer avec accueil de jour et la crèche, soit près de 600 repas par jour en semaine. Le travail a été réorganisé avec les équipes de chaque structure, qui ont été mutualisées et mises à disposition de l’Établissement public autonome.

UN REGROUPEMENT DE PRODUCTEURS

La commune travaille maintenant à la réalisation d’un deuxième objectif : le développement économique du territoire. "Une année d’approvisionnement de la cuisine centrale va représenter entre 160 000 et 170 000 euros, souligne Michel Courtois. Il faut que nos agriculteurs se regroupent pour pouvoir répondre à l’appel d’offres que nous sommes obligés de lancer. Nous les incitons à mettre sur pied un Groupement d’intérêt économique (Gie). Ils devront programmer leurs productions afin de nous fournir sans qu’il y ait de rupture et que de notre côté, nous ayons une visibilité d’approvisionnement. Dans un premier temps, le Groupement régional alimentaire de proximité (Grap) viendra en complément". Sept producteurs étaient début octobre en discussion bien avancée. Une formation va leur être délivrée pour leur expliquer le processus du marché public. Ensuite viendra le temps pour eux de formaliser.

Page mise à jour le lundi 12 novembre 2018

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site