Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Bouje Forum régional des jeunes Bourguignons

Innovation : prévenir la mort subite chez les adolescents et les jeunes adultes

Prévenir la mort subite chez les adolescents et les jeunes adultes

Le Conseil départemental veut initier une démarche de dépistage des troubles du rythme cardiaque, responsables de nombreuses morts subites chez les jeunes chaque année.

PRÈS DE 1 800 JEUNES MEURENT DE MORT SUBITE CHAQUE ANNÉE SUR LES TERRAINS DE SPORT ET DE PLEIN AIR EN FRANCE. À l’origine, un trouble du rythme cardiaque amenant une fibrillation auriculaire. Souvent asymptomatique, il se révèle lors d’un intense effort physique ou d’un stress important (rythme cardiaque à plus de 300 par minute). Un simple électrocardiogramme permettant de le détecter très jeune, le Conseil départemental prévoit de lancer une expérimentation à la rentrée 2020-2021 dans les classes de 6e de trois (1) collèges du département, avec l’accord des parents. "Une étude menée en Allemagne, où le dépistage est systématique chez les adolescents, a montré l’efficacité de cette prévention, explique le Dr Bernard Chardon, conseiller santé du Département. J’ai, en ce qui me concerne, observé le cas d’une jeune femme que nous avons pu dépister facilement, et qui se porte très bien grâce à une thérapeutique médicamenteuse. L’expérimentation prévue dans des collèges de l’Yonne permettrait de soigner une partie des jeunes".

L’Yonne est le premier département à se lancer dans cette innovation cardiovasculaire. L’expérimentation est parrainée par le professeur Jean-Noël Fabiani (chirurgien cardiovasculaire) et soutenue par le Conseil de l’ordre des médecins et l’Éducation nationale. "Cette action est opportune, dans les grandes campagnes lancées aujourd’hui pour la préparation des Jeux olympiques", souligne le Dr Bernard Chardon.

Le matériel à acheter est peu conséquent et l’examen n’est pas traumatisant : une tablette et quelques pastilles suffisent. Une infirmière pourrait s’en charger et deux cardiologues ont déjà donné leur accord pour effectuer la lecture. En cas de découverte d’un examen pathologique, les parents seraient avertis et l’adolescent orienté vers le médecin de son choix.

(1) Ce chiffre peut varier

Page mise à jour le lundi 02 décembre 2019

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site