Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Rentrée 2020-2021 collèges

Contribuer à la réussite des 16 000 élèves

Contribuer à la réussite des 16 000 élèves

La réussite éducative des jeunes Icaunais est au cœur des priorités du Conseil départemental. Cette volonté se traduit par le déploiement de moyens financiers conséquents à destination des collèges, créant ainsi des conditions d’accueil de qualité, propices à un enseignement correspondant aux besoins des jeunes, ainsi qu’aux enjeux actuels.

En 2020, les 30 collèges publics de l’Yonne devraient accueillir un peu plus de 14 200 élèves (les effectifs consolidés seront connus fin septembre) contre 14 328 en 2019. Malgré une érosion des effectifs constatée en milieu rural isolé, ce niveau demeure compatible avec celui des départements de même strate. Cette tendance à la baisse doit être nuancée avec la situation dans le nord du département, qui connaît une croissance faible depuis quelques années. Le Conseil départemental a en charge le fonctionnement matériel et l’équipement (1), la sectorisation ainsi que la gestion des services et des personnels d'accueil, d'entretien et de restauration des collèges publics. Il assume les dépenses liées à l’entretien et la viabilisation des établissements. Et soutient les associations œuvrant dans le domaine de l’enseignement. Il intervient également en faveur des quatre collèges privés de l’Yonne.

10 162 demi-pensionnaires

Tous les collèges disposent d’un service de restauration scolaire public géré par le Département en production directe, et alliant qualité de l’accueil et des repas servis (2). Le développement des actions d’approvisionnement local se poursuit ‒ notamment avec l’outil "Agrilocal 89" qui permet à la restauration collective dans son ensemble de passer des commandes de produits alimentaires auprès de producteurs locaux (3) ‒, tout en accompagnant les actions de sensibilisation des agents et des élèves. La lutte contre le gaspillage alimentaire et la réduction des déchets de restauration constituent encore deux objectifs prioritaires pour les années à venir, tout en contribuant à améliorer le pilotage économique de la restauration.

Transport adapté

Resté dans le giron du Département, le transport des élèves en situation de handicap constitue pour sa partie prise en charge une compétence obligatoire. Toutefois, le Conseil départemental de l’Yonne a fait le choix d’aller plus loin en organisant le transport de ces élèves, offrant une réponse de qualité à leur prise en charge.

L’objectif de cette rentrée est de maintenir un niveau de service constant, dans la continuité de l’action menée jusqu’alors. 300 élèves en situation de handicap sont concernés par ce dispositif (pour un budget de 1,4 million d’euros). Avec près de 90 circuits, plus de 300 élèves sont transportés chaque jour vers leur lieu de scolarisation et 25 familles bénéficient d’une prise en charge pour assurer le transport de leur enfant (4). Cette année scolaire ne s’annonce pas comme les autres. L’adaptation des protocoles sanitaires sera connue fin août et le Conseil départemental fera tout pour la sécurité des élèves comme des enseignants.

(1) Mobilier administratif et scolaire, matériel informatique, équipements sportifs et de restauration.
(2) 1,6 million de repas confectionnés chaque années. 3,82 euros du ticket pour les familles (8,50 euros de coût réel pour le Département).
(3) Lire les articles parus dans le magazine Au Fil de l’Yonne n°165 de mars 2020 ICI et le n°169 de juillet-août 2020 ICI .
(4) Infos : 03 86 72 87 26. Par email : transport-adapte@yonne.fr

♦ UNE OFFRE DE PARCOURS SINGULIERS

Outre les parcours généraux, l’attractivité des collèges de l’Yonne passe par de nombreux dispositifs offrant aux élèves des parcours singuliers et de qualité :

  • 8 collèges avec une section sportive (foot, rugby, cyclisme, badminton, judo…). Les élèves bénéficient d’un entraînement plus soutenu tout en suivant une scolarité normale.
  • 4 collèges avec classe à horaires aménagés : deux classes "théâtre", une "musique" et une "cinéma".
  • 15 classes Ulis (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) avec l’ouverture d’unités au collège Paul Fourrey à Migennes et au collège du Gâtinais en Bourgogne à Saint-Valérien. Ces classes donnent la possibilité à des élèves en situation de handicap de poursuivre en milieu ordinaire une scolarisation avec des enseignements et des modalités d’apprentissage adaptées. Chaque élève peut également disposer d’un ordinateur sur place.
  • 8 classes de Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté) offrant un cadre adapté à des élèves en difficulté scolaire et leur permettant de s’orienter vers des diplômes professionnels au travers d’un parcours individualisé.
  • 2 classes relais permettant un accueil temporaire adapté de collégiens en risque de décrochage scolaire. Ces dispositifs favorisent la rescolarisation et la resocialisation.
  • Les enfants souffrant de troubles "dys" (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, troubles d’attention avec ou sans hyperactivité, dyscalculie…) peuvent s’adresser à l’établissement scolaire pour établir un "plan d’accompagnement personnalisé" (PAP). Si ces troubles entrent dans la définition du handicap, les parents peuvent déposer un dossier à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour prétendre notamment à la mise en place d’un "projet personnalisé de scolarisation" (PPS).

♦ LE NUMÉRIQUE AU COLLÈGE

Éclat-BFC

Le Conseil départemental accompagne, en partenariat étroit avec l’Éducation nationale, la montée en puissance du numérique dans les établissements scolaires. Il portera en 2020 la poursuite du déploiement de l’espace numérique de travail (ENT) "Éclat-BFC" (5), qui facilite le partage d’informations, constitue un levier d’évolution des pratiques pédagogiques et permet le développement des compétences numériques. Celui-ci sera renforcé dans sa dimension de vecteur de communication à destination de la communauté éducative. L’ENT ne constitue que la partie la plus visible. Le Département est engagé dans des actions de modernisation et de renouvellement constant du parc d’équipements informatiques (6). Il offre aux collèges des connexions internet sécurisées et fiables.

(5) https://yonne.eclat-bfc.fr
(6) 3 520 ordinateurs (environ 1 pour 4 élèves), 770 vidéoprojecteurs, 86 vidéoprojecteurs interactifs, 30 imprimantes 3D, 1 500 tablettes.

♦ DES ACTIONS AU SERVICE DE LA PÉDAGOGIE

  • Sensibilisation au développement durable : afin de faire découvrir aux élèves les richesses d’un patrimoine naturel peu connu, de les sensibiliser aux enjeux de la biodiversité et de développer une conscience environnementale, le Département propose de mobiliser les acteurs naturalistes ayant une connaissance fine du territoire, de les mettre en relation avec les équipes d’enseignants motivés afin de construire des projets pédagogiques associant sorties et observations terrain avec travail en classe.
  • Projet Climat usage bâtiments d’enseignement scolaire (CUBE.S) : à la rentrée 2019, le Département s'est lancé dans un challenge national d’une durée de cinq ans sur la réduction des consommations énergétiques dans les établissements scolaires en travaillant uniquement sur les usages et le réglage des installations techniques. Les collèges Gaston Ramon à Villeneuve-l’Archevêque, Pierre Larousse à Toucy, Pierre et Jean Lerouge à Chablis, Le Gâtinais en Bourgogne à Saint-Valérien, La Chènevière des Arbres à Ancy-le-Franc sont inscrits au dispositif en 2020. Une façon de participer de manière ludique à la loi de transition énergétique qui vise 40% d’économies d’énergie en 2030, et de prolonger de manière très concrète les enseignements délivrés par les professeurs.
  • Collège au cinéma : en partie financée par le Conseil départemental (25 000 euros par an), cette opération de développement de la culture cinématographique et de l’éducation à l’image permet à chaque élève participant d’assister annuellement à trois projections. Basée sur le volontariat des équipes éducatives, elle implique une formation spécifique des enseignants et des activités pédagogiques menées sur le temps scolaire.
  • Mais aussi : angles de vue, visites des archives départementales, des musées locaux, concours Ramène ta science…

♦ UNE AIDE À LA DEMI-PENSION

Depuis 2015, les conseillers départementaux ont souhaité favoriser l’équité de traitement des collégiens sur le territoire en instaurant une politique de tarification unique dans les collèges de l’Yonne. En parallèle, une aide à la demi-pension a été mise en œuvre. 

À partir de la rentrée scolaire 2020-2021, celle-ci est versée directement aux établissements sans aucune démarche à effectuer pour les élèves boursiers d’État. Les candidats doivent répondre aux conditions suivantes : habiter l’Yonne, être inscrit sur un niveau collège du département habilité à recevoir les élèves boursiers d’État, être boursier national de taux 1, 2 ou 3. 

Les autres élèves demi-pensionnaires doivent continuer à remplir un dossier.

Infos au 03 86 72 87 83 ou 03 86 72 87 97
Par email : bourses@yonne.fr

À noter : le Conseil départemental verse également des bourses d’apprentissage (jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) et des bourses mobilité (jeunes en contrat de formation professionnelle).

Infos au 03 86 72 87 97
Par email : bourses@yonne.fr

En savoir plus

◊ Des équipes mobilisées pour appliquer le protocole sanitaire Covid-19

Des équipes mobilisées pour appliquer le protocole sanitaire Covid-19

La rentrée 2020-2021 sera placée sous le signe d’un protocole sanitaire renforcé ou allégé en fonction de l’actualité liée à l’épidémie de coronavirus fin août. Plus de 315 agents du Conseil départemental figurent en première ligne dans la lutte contre la propagation de l’épidémie de coronavirus, en adoptant les protocoles et en mettant en œuvre au quotidien les mesures barrières pour rendre possible la réception des élèves. Ces protocoles ont un impact très important sur le quotidien de ces équipes qui assurent les missions de restauration scolaire, l’entretien, la maintenance des bâtiments ainsi que l’accueil des élèves. Une grande adaptation de l’organisation du travail à la situation sanitaire est nécessaire notamment au niveau du service de restauration.

Page mise à jour le mardi 01 septembre 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site