Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Bandeau Santé Innovation

Accès à la santé : le Département de l’Yonne innove !

Accès à la santé : le Département de l’Yonne innove !

Le Conseil départemental souhaite permettre à chacun, où qu’il se trouve et quels que soient ses moyens, d’avoir accès à la santé. Sa volonté n’est pas seulement de rétablir un système traditionnel de soins, mais également d’être précurseur et d’agir en prospection et en prévention.

Le Conseil départemental finance des structures de santé, subventionne les équipements de soins, accorde des aides et des bourses aux étudiants en médecine et aux professionnels de santé.

Le Conseil départemental de l’Yonne développe une politique santé innovante avec ses partenaires. Et qui fait des émules… "Lorsque nous avons lancé notre système de bourses en janvier 2017, au Congrès national des internes de médecine générale à Nancy, nous étions trois Départements à soutenir l’installation de médecins, se souvient le Dr Bernard Chardon, conseiller santé du Conseil départemental. Aujourd’hui nous sommes une quinzaine, auxquels s’ajoutent des communes, avec des surenchères financières". Il fallait donc, tout en conservant ce dispositif, trouver d’autres idées.

UNE TÉLÉCONSULTATION RURALE ET NOMADE

Deux grandes innovations seront lancées dès la rentrée de septembre 2020-2021. La première concerne les enfants, avec le dépistage des troubles cardiovasculaires dans deux collèges (expérimentation). Le but est de prévenir des morts subites dues à des troubles du rythme cardiaque (1). La seconde est destinée à lutter contre les déserts médicaux. "Nous allons mettre à la disposition d’infirmières des mallettes de télémédecine de haute technologie (2) et elles se rendront sur des territoires où les médecins ne vont plus, explique le Dr Bernard Chardon. Le bilan effectué sera identique à celui d’un médecin généraliste et la téléconsultation sera remboursée par la Caisse primaire d’assurance maladie". Les informations seront transmises en direct à une plateforme de médecins grâce aux dispositifs connectés et si un problème est détecté, le médecin traitant sera alerté. L’expérimentation est prévue sur le territoire de la communauté de communes de la Vanne et du pays d’Othe, le canton de Villeneuve-sur-Yonne et Tonnerre.

Téléconsultation rurale et nomade

L’ACCÈS AUX SOINS POUR TOUS

Dans cette même volonté de permettre à chacun d’accéder à la santé, le Conseil départemental a soutenu la création du Centre de santé solidarités de l’Auxerrois qui ouvrira en avril dans le quartier Sainte-Geneviève d’Auxerre. Il sera accessible notamment aux personnes fragilisées par la précarité et orientées par les travailleurs sociaux et médico-sociaux. Une dizaine de médecins à la retraite se relaieront par demi-journées pour proposer des consultations gratuites.

Autre projet à l’étude : le carnet de vaccination électronique accessible sur smartphone pour les professionnels de santé du Conseil départemental.

(1) Voir article Innovation : prévenir la mort subite chez les adolescents et les jeunes adultes
(2) http://hopimedical.com/fr

www.yonne-sante.fr
Tél. : 03 86 72 89 84
Courriel : bernard.chardon@yonne.fr

Patrick Gendraud, président du Conseil départemental de l'Yonne

"Garantir à nos concitoyens une offre de santé digne de ce nom, est une priorité pour notre collectivité qui, au travers d’une politique volontariste en la matière, ne cesse d’entreprendre face au risque de désertification médicale".

Patrick Gendraud, président du Conseil départemental

1re Expérimentation nationale de l’électrocardiogramme dans les classes de 6e

1re EXPÉRIMENTATION NATIONALE de l’électrocardiogramme dans les classes de 6e

Docteur Didier Dejean, cardiologue à Avallon : "J’ai été émerveillé par ce projet !"

"Chaque année, je vais en congrès de cardiologie et c’est là que j’ai entendu un patron de Hambourg en Allemagne raconter comment il a mis en place une détection des enfants à risques de mort subite, explique le Dr Didier Dejean, cardiologue à Avallon. Il trouvait bizarre que, malgré tout ce que l’on pouvait faire pour la surveillance des enfants, il y ait des morts subites sur les terrains de football alors que l’on connaît de plus en plus de pathologies qui les expliquent". Parmi celles-ci, les problèmes de rythme cardiaque.

Devant les résultats tant en détection qu’en prise en charge, il en parle au Dr Bernard Chardon, puis au Dr Stéphane Mourot, cardiologue à l’hôpital d’Auxerre. En septembre dernier, proposition est faite au Conseil départemental de mettre en place une détection dans les classes de 6e. Le Département valide l’idée d’une expérimentation dès la rentrée 2020-2021. Après une présentation auprès de l’Inspection académique et sous l'impulsion des principaux en poste, les collèges de Tonnerre et Villeneuve-la-Guyard sont retenus. Avec l’accord des parents, des infirmières effectueront un électrocardiogramme sur tablette, qui sera transmis par internet à des cardiologues. "Si l’électrocardiogramme est pathologique, nous conseillerons aux parents de s’adresser à leur médecin traitant pour une orientation et en attendant, nous déconseillerons le sport, explique le Dr Didier Dejean. Cette action n’existe nulle part en France !" Les tablettes électrocardiogrammes pourront aussi être utilisées ultérieurement dans les maisons de retraite par exemple.

Les bourses attirent les médecins

Afin d’attirer les médecins dans l’Yonne, le Conseil départemental développe, depuis début 2017, un système de bourses et d’aides qu’il va faire connaître notamment dans les salons et lors de week-ends découverte du département proposés aux internes en médecine. Il propose ainsi des bourses de stage internat (600 euros) et externat (250 euros), des bourses d’engagement aux étudiants de 3e cycle (39 000 euros sur trois années d’études), et des aides à l’installation de médecins (12 000 euros en échange de cinq années d’exercice dans l’Yonne). Depuis le lancement du dispositif, le Département a attribué 17 aides à l’installation et 14 bourses d’engagement (3). Parmi ceux-ci figurent par exemple le Dr Damien Boulnois, installé dans le pôle de santé Rive droite à Auxerre, qui, comme trois des quatre médecins que compte la maison de santé de Paron (4), faisait partie du pôle d’internes aidés par le Conseil départemental.

(3) En 2019, le Conseil départemental a consacré 212 060 euros à ce programme d’aides.
(4) Le Département a également contribué à l’ingénierie de la maison de santé qui vient d’ouvrir à Paron.

Le carnet de vaccination électronique

Le carnet de vaccination ÉLECTRONIQUE

Docteur Christophe Thibault, médecin à Charmoy : "Cela permet un partage des données"

Imaginé en 2009 par un groupe d’experts sous la forme d’un site internet, puis complété en 2012 par une application mobile, le carnet de vaccination électronique est un système d’information global relatif à la vaccination. Il s’appuie sur une base de données structurée (textes officiels, résumés des caractéristiques des produits, actualités les plus récentes sur les vaccinations) et un système expert d’aide à la décision vaccinale, mis à jour en temps réel par un réseau d’experts. Si le patient peut créer gratuitement son compte en ligne et disposer de ce service, l’accès au carnet de vaccination électronique est payant pour le médecin.

L’Union régionale des professionnels de santé (URPS) Médecins libéraux Bourgogne Franche-Comté a décidé, il y a un an, de financer ce dispositif au bénéfice des médecins libéraux de la grande région et il est en cours de déploiement dans le département. "En consultation, des personnes arrivent parfois sans leur carnet de santé, rarement sans leur téléphone, souligne le Dr Christophe Thibault, médecin à Charmoy, secrétaire général de l’URPS Médecins libéraux. Ce carnet de santé est important pour la population elle-même parce que l’on peut soit ne pas être assez vacciné, soit être trop vacciné, soit ne pas être vacciné avec les bons vaccins. L’intérêt est également de pouvoir gérer les vaccinations de l’ensemble de la famille. Par effet ricochet, les pharmaciens en bénéficient aussi par l’intermédiaire de leur union régionale, de même que les infirmiers…" Les acteurs de santé non libéraux n’y ont pour l’instant accès qu’en payant une cotisation.

Actions médicales et paramédicales

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’YONNE SEUL EN FRANCE

Le Conseil départemental est intéressé par la démarche, notamment pour la Protection maternelle et infantile (PMI), qui assure les actions médicales et paramédicales envers les jeunes enfants et les femmes enceintes. "Le Département de l’Yonne est le seul à prendre l’initiative d’équiper l’ensemble de ses acteurs de santé, se félicite le Dr Christophe Thibault. Ce partenariat pourrait également permettre de déterminer la couverture vaccinale dans l’Yonne". Le Conseil départemental travaille aussi avec la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) pour intégrer le carnet de vaccination électronique dans le dossier médical partagé (DMP) (5).

(5) Carnet de santé numérique.

→ www.mesvaccins.net

Page mise à jour le mercredi 05 février 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site