Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Alimentation jeune enfant

L'alimentation du jeune enfant

L'alimentation du jeune enfant

La diversification alimentaire est une découverte progressive pour le bébé qui doit être effectuée par étapes.

Quand et comment effectuer la diversification alimentaire ?

À partir de 4 mois, les parents doivent commencer à introduire de nouveaux aliments car le lait maternel et le lait en poudre ne suffisent plus à couvrir tous les besoins du bébé. Il est important d'introduire de petites quantités et de les augmenter très progressivement, afin de laisser le temps au système digestif de s'adapter. Le rythme est d'un aliment nouveau à chaque fois, fait maison ou en petit pot, donné à la petite cuillère.

Tous les aliments doivent être mixés (purées sans sel, compotes sans sucre ajouté), sans morceaux car le bébé ne peut pas écraser la nourriture tant qu'il n'a pas de molaires. Il convient de commencer par les légumes, puis les fruits, les viandes, les poissons et œufs (jaune et blanc).

En quelles quantités et à quel moment de la journée ?

Légumes : proposer 2 à 3 cuillères au début puis augmenter progressivement jusqu’à 100 g.

Fruits : à proposer après le biberon, entre 1/2 et un petit pot maximum.

Viande et poisson : 1 cuillère à café (5 g) maximum entre 4 et 5 mois ; puis 2 cuillères à café (10 g) maximum entre 5 et 9 mois ; puis 4 cuillères à café (20 g) maximum entre 9 et 12 mois.

Les légumes, viande, poisson, œuf à midi avant le biberon ou la tétée.

Les fruits au goûter, après le biberon ou la tétée.

Comment diversifier au moindre coût ?

En cuisinant soi-même les purées de légumes et les compotes de fruits, qui peuvent être congelées. Et en utilisant des produits de saison.

Selon quel calendrier ?

Le lait reste l'aliment de base et il est important de conserver au moins 500 ml de lait infantile par jour (1er âge jusqu’à 6 mois puis 2e âge) ou 4 tétées par jour.

Les céréales avec gluten sont à introduire progressivement à partir de 4 mois, 1 cuillère à café par jour dans un des biberons pendant 1 semaine puis 2 cuillères à café par jour la semaine suivante, puis 3 cuillères à café par jour la semaine d’après... jusqu’à 6 cuillères à café par jour.

À partir de 6 mois, ajouter, 1 fois par jour, dans la purée de légumes maison ou le petit pot acheté, 1 à 2 cuillères à café d’huile végétale ou 1 noisette de beurre ou 1 cuillère à café de crème fraîche.

Pain à partir d’1 an seulement.

Légumes secs (pois chiches, lentilles, flageolets, haricots…) à partir de 18 mois.

Biscuits, gâteaux à partir de 18 mois.

Pas de chocolat avant 1 an.

Pas de charcuterie avant 3 ans sauf le jambon blanc.

Quels sont les grands principes à respecter ?

Ne jamais saler ni sucrer.

De l’eau que de l’eau.

Pas de friture.

Si l'enfant refuse un aliment, le lui proposer à nouveau quelque temps plus tard. Chaque bébé a son propre rythme qu'il est important de respecter.

Adapter la consistance.

Ne jamais forcer un bébé à manger : l'important est que le repas reste un moment agréable pour l'enfant comme pour l'adulte qui l'accompagne.

Lorsque l'enfant est plus grand, limiter les apports sucrés (confiture, miel, crèmes desserts, biscuits, boissons sucrées).

Pas de grignotage entre les repas (matin, midi, goûter et soir).

Au goûter, privilégier les choses simples et naturelles : pain, lait, fruits, avec un peu de beurre et de confiture plutôt que les gâteaux proposés dans le commerce.

En savoir plus :

• Protection Maternelle et Infantile PMI (n° central) : 03 86 72 88 55
Unités territoriales de solidarité
• Ateliers "L'alimentation du jeune enfant" proposés par la Protection maternelle et infantile (PMI) et le centre social du Pôle rive droite à Auxerre : informations à la PMI de l'Auxerrois

Page mise à jour le lundi 03 juin 2019

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site