Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Bandeau Tous solidaires contre le Covid-19

Confiner et soigner les personnes sans domicile fixe

Confiner et soigner les personnes sans domicile fixe

Face à la crise sanitaire, le Conseil départemental de l'Yonne s’est impliqué dans la mise en œuvre de réponses au-delà de ses compétences. Il met par exemple à disposition des salariés pour la prise en charge de publics sans domicile fixe ou migrants atteints de Covid-19.

PARCE QUE LE COVID-19 PEUT FRAPPER CHACUN ET PARTOUT, IL A FALLU INVENTER DES DISPOSITIFS POUR RÉPONDRE À TOUS LES BESOINS SUSCEPTIBLES DE SE POSER. Or comment se confiner lorsque l’on vit dans la rue et que l’on est atteint par le virus ?

Afin d’apporter une réponse aux publics en situation de grande précarité ou d’exclusion – personnes sans domicile fixe, migrants –, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), l’Agence régionale de santé, le Conseil départemental et l’association Aurore ont ouvert, à l’issue d’un travail conjoint, un accueil destiné aux personnes présentant des symptômes mais ne nécessitant pas une hospitalisation.

Ce centre d’hébergement spécialisé est installé à Branches, dans les locaux du centre de vacances Les Bruyères à côté de l’aérodrome. "Nous avons déjà ouvert deux centres de ce type en région parisienne, c’est pourquoi le préfet a pris contact avec notre association, souligne Johann Agisse, le directeur. La coopération entre tous les partenaires a été excellente et le Conseil départemental a mis à disposition trois médecins et l’infirmière du Centre de santé solidarités, Ellen Van Haegenbergh. Trois agents sont également venus nous aider dans la manutention et l’installation du centre et leur aide nous a été très précieuse".

UNE ORIENTATION APRÈS TÉLÉCONSULTATION

Toute structure sociale ou médico-sociale qui accueillerait une personne en collectif ou qui rencontrerait quelqu’un dans la rue présentant des symptômes de Covid-19, est ainsi invitée à contacter le centre. "Nous les mettrons en relation avec un des médecins coordonnateurs qui pratiquera une téléconsultation et décidera de son orientation, explique Johann Agisse. Si les symptômes sont probants, nous déclencherons le processus d’admission".

Un véhicule sanitaire léger (VSL) de la Croix-Rouge ira ainsi chercher la personne pour, avec son accord, l’amener au Centre d’hébergement spécialisé où elle bénéficiera d’une chambre individuelle avec sanitaires et surtout d’un accompagnement médical, social et humain. "C’est très important qu’elle vienne, parce que si elle commence à présenter des symptômes et qu’elle bascule, elle risque de se retrouver très vite en réanimation…"

Informations : 06 16 83 91 17

Page mise à jour le lundi 27 avril 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site