Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Portrait Agent Accompagnement bénéficiaires RSA

Portrait d'agent

Portrait d'agent RSA

Portrait d'agent • Confrontés brutalement au confinement, les services du Conseil départemental ont inventé de nouvelles façons de travailler. L’accompagnement des bénéficiaires du Revenu de solidarité active s’est poursuivi, axé sur le lien humain.

Une autre approche du travail social

EN PÉRIODE ORDINAIRE, SON TRAVAIL EST D’ACCOMPAGNER LES BÉNÉFICIAIRES DU REVENU DE SOLIDARITÉ ACTIVE (RSA) inscrits dans une dynamique d’insertion professionnelle pour lever les freins sociaux. "Souvent les gens ont envie de travailler, mais cela ne fonctionne pas car il y a d’autres choses à régler avant", explique Gaëlle Avrillon, référente RSA à l’Unité territoriale de solidarité de l’Auxerrois.

UN LIEN D’HUMAIN À HUMAIN

Durant le confinement, les référentes RSA sont passées d’un accompagnement avec des rendez-vous obligatoires et réguliers, à une prise de contact téléphonique pour maintenir le lien social avec les personnes accompagnées. "Nous sommes revenues sur des choses essentielles de la relation d’aide, d’écoute, de soutien : comment les personnes vont, gèrent l’école à la maison pour celles qui ont des enfants…, raconte Gaëlle Avrillon. Et nous avons pu constater que, dans l’ensemble, elles ont vraiment su mobiliser leurs ressources personnelles. Peut-être que le fait d’avoir maintenu le lien a permis de tempérer les choses, car je pense que les gens se sont sentis soutenus. Ils étaient reconnaissants qu’on prenne de leurs nouvelles et du coup prenaient des nôtres ! Nous étions dans un lien d’humain à humain, plus riche, et j’espère que ce lien perdurera".

REPRISE PROGRESSIVE DE L’ACTIVITÉ

De nombreux projets ayant été mis en suspens, les démarches obligatoires ont été levées durant le confinement. "Les renouvellements de contrats d’engagement réciproque, nécessaires au maintien des droits des personnes, ont été soit différés, soit mis en place par téléphone, précise Célia de Almeida, coordinatrice RSA. Et les droits RSA ont été maintenus". Avec le déconfinement, les accompagnements ont repris progressivement, les entretiens téléphoniques restant privilégiés. "Nous restons disponibles pour toutes les situations d’urgence (violences conjugales…) ou les démarches qui nécessitent un contact physique (remplir un dossier pour une aide financière…)", souligne Gaëlle Avrillon.

Les informations collectives et les formations reprennent chez les partenaires également, et les structures d’insertion professionnelle recommencent les recrutements. "Les intérimaires n’ayant pas vu renouveler leurs missions, nous nous attendons à une hausse de 7 à 8 % de bénéficiaires du RSA, peut-être plus, poursuit Célia de Almeida. Mais il est trop tôt pour dresser un bilan".

LA GARANTIE D’ACTIVITÉ, UN NOUVEL OUTIL

La garantie d’activité est une action innovante, expérimentale sur le Jovinien et le Migennois, en partenariat avec le Conseil départemental et Pôle emploi, qui permet de répondre aux besoins du public sans emploi durable, récemment arrivé dans le dispositif RSA. Il s’agit d’une méthodologie d’intervention intensive sous forme de rendez-vous individuels et d’ateliers collectifs, visant l’accès à une activité professionnelle.

Photo : Gaëlle Avrillon (à droite), référente Rsa à l’UTS de l’Auxerrois, et Célia de Almeida, coordinatrice Rsa.

Robert Bideau

"Au-delà des mesures mises en place par le Conseil départemental et ses partenaires pour assurer le maintien des liens et des prestations avec et pour les bénéficiaires du RSA, les élus départementaux travaillent à intensifier les outils d'accompagnement vers l'emploi nécessaires pour affronter la crise".

Robert Bideau, vice-président du Conseil départemental, président de commission

Page mise à jour le vendredi 26 juin 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site