Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Château de Maulnes

Château de Maulnes : la nouvelle vie du pentagone !

Château de Maulnes : la nouvelle vie du pentagone

Rendez-vous de chasse de Louise de Clermont, comtesse de Tonnerre et amie de Catherine de Médicis, et de son époux Antoine de Crussol, futur duc d’Uzès, le château de Maulnes à Cruzy-le-Châtel entame une nouvelle vie. Le Conseil départemental a confié sa gestion à la société Alfran qui affiche ses ambitions et les travaux vont reprendre pour achever sa restauration.

L’architecte Jacques Androuet du Cerceau avait dessiné des jardins qui n’ont pas eu le temps d’exister, Antoine de Crussol étant décédé en 1573.

Monument historique classé, le château de Maulnes est l’une des créations les plus originales de la Renaissance européenne, avec sa forme pentagonale et son escalier central au fond duquel se trouve un puits alimenté par trois sources. Inoccupé au XXe siècle et dans un état de dégradation proche de la ruine, le château a été acquis en 1997 par le Conseil départemental qui a, par la suite, entrepris des travaux de restauration et ouvert le site à la visite.

Une étude a été réalisée en 2016 afin de déterminer comment renforcer son attractivité. À partir de 2017, le Conseil départemental a ainsi proposé un programme de manifestations bimensuelles, d’avril à novembre, comprenant chaque année plus de 20 journées spéciales (concerts, festival dédié au cheval, activités de plein air, visites à thèmes, visites nocturnes…). Mais, limité par l’exploitation en régie directe, il a décidé en 2019 de confier sa gestion à un délégataire (1).

UN "CHÂTEAU LABYRINTHE". C’est le projet de la société Alfran (2) qui a été choisi pour les cinq prochaines années, suite à la délibération de l’assemblée départementale. Il s’articule autour d’un "château labyrinthe" et prévoit la mise en œuvre de différents parcours et types de visite, l’organisation d’événements, une programmation culturelle, ainsi que l’aménagement du château et des extérieurs. La société Alfran vise une augmentation de la fréquentation jusqu’à 20 000 visiteurs à l’horizon 2024, date à laquelle le Conseil départemental reprendra s’il le souhaite la gestion du château.

(1) Une délégation de service public est un contrat par lequel une personne morale de droit public confie la gestion d’un service public dont elle a la responsabilité à un délégataire public ou privé, dont la rémunération est substantiellement liée au résultat de l’exploitation du service.
(2) Opérateur culturel de sites patrimoniaux appartenant au groupe Aurige.

Tél : 03 86 75 25 85

 http://maulnes.com

Patrick Gendraud, président du Conseil départemental de l'Yonne

"En confiant, par délégation de service public, la gestion du château de Maulnes, à la société Alfran, notre collectivité se donne les moyens de ses ambitions pour ce joyau départemental au fort potentiel d’attractivité".

Patrick Gendraud, président du Conseil départemental

Un projet et des ambitions

Nouvelle gestionnaire du château de Maulnes par délégation de service public, la société Alfran affiche de grandes ambitions.

Maxime Chalard, le responsable du site, tient à élaborer un programme accessible à tous.

Nouvelle gestionnaire du château de Maulnes par délégation de service public, la société Alfran affiche de grandes ambitions. "Nous portons un projet de valorisation et d’exploitation qui va passer par un aménagement global du site, sous contrôle du Conseil départemental, expliquait Ronan de Pins, le directeur général, lors d’une présentation en décembre 2019. Nous aurons une équipe sur place et notamment un responsable de site qui va arriver début janvier".

Le 7 janvier, Maxime Chalard découvrait le château : "Je suis arrivé dans un brouillard à couper au couteau et je voyais à peine l’édifice ! C’était impressionnant… Mais quand je suis rentré, j’ai été émerveillé. Le château est très lumineux, moderne et ses pierres racontent une histoire. Il se livre tout seul et j’en suis tombé amoureux…"

VISITES LIBRES, COMMENTÉES OU AVENTURE

Le projet de la société Alfran repose sur des programmes de visites, d’événements et d’animations. Trois sortes de visite seront proposées aux visiteurs. Des visites libres avec cartels et bâches thématiques de 3 m x 2,50 m. "À certains endroits, Louise de Clermont va parler, expliquer des points de sa vie, explique Maxime Chalard. À d’autres, des jeux de lumière mettront en valeur différents volumes du château". Un parcours olfactif est également en projet. Des visites commentées seront également proposées, fourmillant de petites histoires afin d’accueillir le plus large public. Et à partir de l’été, des visites aventure pour découvrir le château au travers d’énigmes.

DES GRANDS RENDEZ-VOUS

Des événements vont rythmer l’année, sous réserve des consignes sanitaires dues au Covid-19 : Fête des quatre éléments - eau, air, feu et terre - en août clôturée par un feu d’artifice, Journées du patrimoine les 19 et 20 septembre avec marché de producteurs, Nuit au château le 23 octobre, Murder party les 31 octobre et 1er novembre et Le labyrinthe de Maulnes, un parcours de château hanté dans un décor d’Halloween d’octobre à la fermeture (le 11 novembre)…

LES JARDINS RÊVÉS

Les communs seront transformés en boutique et salon de thé, et des aménagements extérieurs sont prévus. Ils devraient reconstituer les jardins comme l’architecte Jacques Androuet du Cerceau (auteur du livre Les plus excellents bastiments de France, au XVIe siècle, dans lequel figure le château de Maulnes) les avaient imaginés. "Notre but est que lorsque les travaux de restauration seront terminés, le château retrouve sa splendeur d’antan". D’année en année, le site poursuivra ainsi sa mue…

L’architecte Jacques Androuet du Cerceau avait dessiné des jardins qui n’ont pas eu le temps d’exister, Antoine de Crussol étant décédé en 1573.

L’architecte Jacques Androuet du Cerceau avait dessiné des jardins qui n’ont pas eu le temps d’exister, Antoine de Crussol étant décédé en 1573.

Achever la mue

Les deux dernières faces du château, façades et toitures, seront restaurées au cours d’un même chantier.

Les deux dernières faces du château, façades et toitures, seront restaurées au cours d’un même chantier.

LES TRAVAUX VONT REPRENDRE AU CHÂTEAU DE MAULNES AFIN DE TERMINER SA RESTAURATION EN 2021.

Après des études historiques et archéologiques, le Conseil départemental a mené, entre 2011 et 2016, d’importants travaux de restauration au château de Maulnes. Trois faces contiguës ont été restaurées : charpentes, toitures en ardoise à l’identique, façades avec taille de pierre comme à l’époque, et planchers intérieurs. Les faces sud-ouest et sud restaient encore à traiter et nécessitaient des travaux urgents, car les solutions provisoires qui perdurent depuis plusieurs années (charpente légère, toiture métallique) ne permettent pas de lutter efficacement contre les intempéries importantes.

RETENU PAR LE "LOTO DU PATRIMOINE - MISSION BERN"

Le Département et les élus se sont donc mobilisés pour faire en sorte que le château de Maulnes soit éligible au "Loto du patrimoine - mission Bern édition 2019". "Il y a eu une forme d’union sacrée, un travail d’équipe pour qu’il soit retenu comme le projet emblématique de Bourgogne Franche-Comté", souligne Guy Bédel, le délégué régional de la Fondation du patrimoine (qui gère le fonds Bern). Avec succès : "Le château de Maulnes fait partie des 120 sites soutenus et surtout des 18 sites emblématiques aidés en priorité, ce qui permet au Conseil départemental d’obtenir une subvention de 430 000 euros, raconte Nicolas Lux, le directeur des Bâtiments et des Collèges. La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) projette de financer à hauteur de l'ordre de 500 000 euros et une demande de subvention sera également déposée auprès de la Région". Une souscription est en cours par l’intermédiaire de la Fondation du patrimoine (3). Le coût de l’opération est estimé à 1,75 million d’euros TTC. "Grâce à l'aide et au soutien financier des partenaires, le Département disposera des ressources permettant d'achever la restauration de cet édifice emblématique, chose qui aurait été difficile seul".

DES DÉMONSTRATIONS POUR LE PUBLIC

Les travaux devraient commencer à l’automne 2020 et durer 17 mois. En fonction des offres des entreprises (4) et des taux de cofinancement, le Conseil départemental a également prévu des tranches optionnelles portant sur des restaurations intérieures (sols, voussures, escaliers des tourelles). Avec, à la clef, une amélioration des conditions et des capacités d’accueil du public. Les travaux seront intégrés dans les visites du château et le public pourra découvrir les métiers présents sur le site comme la taille de pierre.

(3) www.fondation-patrimoine.org
(4) La date limite de remise des offres était fixée au 16 mars, après la rédaction de cet article. Des clauses sociales ont été intégrées dans les marchés pour faciliter le retour à l’emploi de publics en difficulté.

Fichier à Télécharger :

Page mise à jour le lundi 30 mars 2020

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site