Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

L’étape 1 du projet Yonne numérique se poursuit

L’étape 1 du projet Yonne numérique se poursuit

Trés haut débit • Le projet Yonne numérique se décompose en trois étapes de cinq ans, pour atteindre le 100 % fibre à l’abonné à terme. Les opérations de montée en débit ont commencé et le déploiement de la fibre optique à l’abonné démarre tout en s’adaptant aux évolutions réglementaires et techniques.

Le Conseil départemental s’est engagé, en partenariat avec les Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), dans un projet de développement du Très haut débit sur le territoire icaunais en trois étapes de cinq ans. Sa mise en œuvre est conditionnée par l’état des infrastructures et des réseaux existants, qui soit permettent un réemploi, soit impliquent une création de génie civil pour le passage de la fibre optique. Le projet Yonne numérique est un projet de construction d’infrastructures numériques pour atteindre le Haut débit
(3 Mbit/s) et le Très haut débit (30 Mbit/s). Il est basé sur deux technologies principales et complémentaires, exploitées dans la première phase (2016-2021) : la montée en débit, technologie de transition mise enœuvre dès 2017 préparant la fibre à l’abonné en milieu rural (elle consiste à amener la fibre jusqu’à un équipement de répartition, c’est-à-dire une armoire téléphonique) ; et la fibre optique à l’abonné (Fiber to the Home ou FttH), dont le déploiement est ciblé sur les zones les plus denses et mal desservies en Haut débit filaire (ou ADSL).

La construction de l’ingénierie fibre peut s’apparenter à un puzzle dans lequel on emboîte des pièces appelées "plaques NRO" (nœud de raccordement optique : lieu où convergent les prises des abonnés fibre d’un quartier, d’une ville, d’une zone) avec deux plaques posées au départ : les deux zones d’investissement privé de l’agglomération d’Auxerre et de la commune de Sens (45 000 prises). L’identification des plaques à construire répond à une logique technique de volume minimum de prises à commercialiser et à une logique de continuité territoriale, à laquelle s’ajoutent des indicateurs de faiblesse du service disponible et de densité de population. Les besoins et usages, notamment économiques, sont également pris en compte.

L’ÉVOLUTION DU PROJET

Le 23 juin dernier, les conseillers départementaux ont voté l’actualisation du projet de déploiement de la fibre optique selon les dernières préconisations techniques. Il devient nécessaire d’ajuster le pourtour de certaines plaques FttH, ce qui conduit dans l’étape 1 à augmenter le nombre de prises de 27 000 à 36 000, et à supprimer 6 opérations de montée en débit qui seront remplacées par de la fibre à l’abonné. Toutes les intercommunalités concernées ont été rencontrées en mai 2017 et appelées à se prononcer.

La montée en débit inscrite dans l’étape 1 du programme est définie sur 98 zones mal couvertes. Les travaux ont débuté par lots de 10 opérations (pour 2017 : phase chantier engagée pour le 1er lot impactant 9 communautés de communes ; le lot 2 est en cours de sélection de l’entreprise travaux et le lot 3 en cours d’exploration des réseaux existants) et se poursuivront jusqu’en 2021. Le réseau des 36 000 prises de fibre optique à l’abonné sera construit de 2018 à 2021.

Le projet Yonne numérique prend en compte la cible du Très haut débit pour tous fixée par l’État dans le Plan France Très haut débit, et la réduction de la fracture numérique dans un contexte budgétaire contraint pour l’ensemble des acteurs. En matière d’aménagement numérique, de types et de calendrier de déploiement, l’Yonne se situe dans la moyenne des territoires ruraux, avec des choix très intéressants en termes de stratégie qui s’appuie sur un mix technologique, c’est-à-dire un schéma intégrant des techniques de transitions pour atteindre le 100 % fibre à l’abonné.

Télécharger : Carte Projet Yonne numérique (17,41 MB) application/pdf

UN COÛT REVU À LA BAISSE

Compte tenu de l’évolution du périmètre du projet et de l’annonce de la Région d’une bonification de sa participation, les plans de financement évoluent. Le coût passe de 55,72 à 55,25 millions d’euros, pris en charge à hauteur de 29 % par le Plan France Très haut débit, 21 % par le Département (soit 11,72 millions d’euros), 21 % par les EPCI (y compris les travaux FttH en complément de l’initiative privée sur l’Auxerrois et la montée en débit tranche conditionnelle), 23 % par la Région et 6 % par les fonds européens Feder. Le coût du projet global passe quant à lui de 200 à 170 millions d’euros : une baisse due à la possibilité de mutualiser des travaux et d’utiliser plus d’infrastructures existantes. Le Conseil départemental, en lien avec les communautés de communes, va maintenant définir le détail des étapes 2 (45 000 prises FttH supplémentaires pour 2025) et 3.

Mission Aménagement numérique
Tél. : 03 86 72 85 72
Courriel : : ant@yonne.fr

QUEL EST LE RÔLE DE LA SPL BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ NUMÉRIQUE ?

Cette société publique locale a été créée par les Départements de l’Yonne, de Côte-d’Or, du Jura, de Saône-et-Loire, et les syndicats mixtes ouverts Doubs THD et Nièvre Numérique, pour mutualiser l’exploitation, la maintenance et la commercialisation de leurs réseaux fibre. Elle permet de bénéficier de la prime de 15 % du Plan France Très haut débit pour les réseaux exploités et commercialisés à une échelle de plusieurs départements, et d’obtenir de meilleures propositions de la part de l’opérateur d’opérateurs (ou opérateur de gros) du fait de la mutualisation de 300 000 prises au total ; un nombre conséquent de prises FttH et donc attractif sera ainsi offert aux opérateurs de détail pour leur commercialisation. La SPL est en cours de recrutement de l’opérateur d’opérateurs ; celui-ci devra ensuite mettre en œuvre la commercialisation des prises. Le Conseil départemental de son côté a recruté un concepteur-réalisateur pour construire les prises FttH. Actuellement, des études terrain sont en cours pour recenser toutes les informations sur les 36 000 prises de l’étape 1 qui seront construites pour un nombre compris entre 6 500 et 11 000 prises par an.

DES SOLUTIONS ALTERNATIVES COMPLÉMENTAIRES

Le Conseil départemental a actualisé son programme "inclusion numérique" à destination des habitants ou entreprises ne pouvant pas bénéficier d’un débit d’au moins 3 Mégabits/seconde par une solution filaire. L’aide est dorénavant accessible à toutes les solutions satellitaires et hertziennes, WiFi, WiMAX, 4G fixe…

Le Département prend en charge l’achat et l’installation du matériel à hauteur de 80 %, plafonné à 320 €. En conformité avec les exigences du Plan France Très haut débit, aucune aide n’est accordée en zone de déploiement opérateurs, c’est-à-dire l’Auxerrois et la ville de Sens, ni sur les zones de déploiement de l’étape 1 du projet Yonne numérique.

QUI EST CONCERNÉ ?

Zone d’intervention publique du projet Yonne numérique : 408 communes non ciblées par les opérateurs privés, concentrant 170 000 locaux existants. 71 % représentent des locaux individuels, 16 % des locaux collectifs, 4 % des locaux professionnels (dont 567 points hauts et 844 sites publics), 8 % des locaux mixtes.

Page mise à jour le jeudi 31 août 2017

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site