Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Assistante sociale

Portrait d'agent

Portrait d'agent assistante sociale

Portrait d'agent • Céline Lafond, assistante sociale à l'Unité territoriale de solidarité de l'Auxerrois, accompagne les familles pour leur permettre de retrouver leur autonomie.

"Notre métier est basé sur la relation d’aide"

"On dit "assistante sociale" mais pour moi ce n’est pas de l’assistance, c’est de l’accompagnement, de la guidance, souligne Céline Lafond, assistante socio-éducative (le terme exact) à l’Unité territoriale de solidarité (UTS) de l’Auxerrois. La meilleure façon d’amener les gens à trouver en eux leurs propres solutions et ainsi à retrouver leur autonomie, c’est de les rendre acteurs de leur situation".

Céline Lafond est entrée au Conseil départemental il y a 23 ans. Elle travaille actuellement sur le pôle d’accompagnement enfance et famille et suit 28 situations. "Lorsque des personnes viennent nous solliciter à l'UTS, elles sont reçues par une assistante sociale du pôle accueil qui évalue leur demande, puis, en fonction des difficultés repérées, apporte une réponse ou oriente sur un pôle d'accompagnement spécialisé (logement, insertion socioprofessionnelle, budget, revenu minimum d'activité, enfance et famille)".

Faire émerger les solutions des familles

Les assistantes sociales travaillent avec l’adhésion des familles, selon des objectifs définis ensemble. Céline Lafond peut intervenir à l’issue d’une rupture conjugale, dans le cas d'une maladie oud'un décès d’un des parents entraînant des difficultés d’organisation de vie… "J’aide les parents à s’organiser par rapport à leurs enfants : par exemple en trouvant des relais pour la garde, en organisant des activités extrascolaires, en mettant en place une cantine…" Le premier entretien a lieu à l’Unité territoriale de solidarité puis elle se rend au domicile des familles. Des bilans sont effectués régulièrement afin de savoir comment évolue la situation et décider du renouvellement ou de l’arrêt de l’accompagnement.

"Notre travail n’est pas un travail administratif. C’est avant tout un travail basé sur la relation d’aide. Nous sommes certes là pour guider dans l’accès aux droits, mais surtout pour aider les personnes les plus vulnérables à prendre conscience de leurs compétences afin de faire émerger leurs propres solutions. Nous devons trouver un équilibre pour répondre aux procédures institutionnelles tout en respectant le rythme des personnes accompagnées".

Évaluer les informations préoccupantes

Céline Lafond intervient également dans l’évaluation des informations préoccupantes. Après un premier rendez-vous à l’UTS, elle se rend au domicile des familles pour rencontrer les enfants.

"L’évaluation est un état des lieux de la situation. Nous prenons en compte tous les entretiens effectués : parents, enfants, enseignants, personnes qui gravitent autour de l’enfant… Puis nous en parlons en équipe pluridisciplinaire. Une décision est ensuite prise : un classement sans suite, une mesure administrative pour aider la famille à résoudre ses difficultés et ainsi éviter que la situation ne se dégrade, ou une judiciarisation. L’assistante sociale ne place pas les enfants. Elle rapporte ce qu’elle a observé mais la décision de placement appartient à un magistrat".

Céline Lafond exerce son métier selon plusieurs mots clés : "secret professionnel", "écoute", "respect", "empathie". En s’appuyant sur un pilier : l’équipe. "Nous avons un travail engageant, prégnant, et l’équipe permet de ne pas être seule, de prendre des décisions de façon collégiale…"

"Les assistantes sociales sont confrontées au quotidien à la diversité des difficultés sociales qui caractérise la société actuelle. Leur rôle essentiel de prévention, d’accompagnement en faveur des plus démunis est une compétence clé du Département. En tant qu’élu et citoyen confronté aux situations de précarité, d’exclusion sociale, j’ai beaucoup de respect face à l’exigence professionnelle qu’elles déploient dans leur mission ; l’implication que cela nécessite et surtout la force mentale qu’exige ce métier face à l’étendue des misères sociales qui constituent leur terrain d’investigation".

Maurice Pianon, 1er  vice-président du Conseil départemental

UNITÉ TERRITORIALE DE SOLIDARITÉ DE L’AUXERROIS
4, avenue de Perrigny
89000 AUXERRE
Tél. : 03 86 49 58 00

Horaires d’ouverture au public :
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Page mise à jour le jeudi 07 décembre 2017

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site